Vous connaissez la chanson le tourbillon de la vie ? C’est un peu le sujet actuel de ma vie : le tourbillon!
Ces dernières semaines j’ai enchaîné pas mal de rendez-vous, formations, rencontres et la liste pourrait être longue. Comme je laisse la place à l’imprévu et aux nouvelles expériences je me laisse certains jours un peu déborder. 

Humeur générale : on a donc dit tourbillon

Je vais me la jouer femme d’affaires ultra occupée, mais pour écrire cet article et ne rien oublier j’ai mon agenda sous les yeux. Je vous ai déjà dit que j’étais une blogueuse à succès en plus d’une chef d’entreprise overbookée. Mais la réalité n’est pas si loin, bon pour le blog à succès on repassera, mais être une blogueuse c’est déjà un vrai défi pour moi 🙂 
Il y a un mois dans le dernier billet d’humeur, je parlais de l’idée d’un groupe féminin, eh bien ce projet va vraiment voir le jour. On y travaille à 4 avec nos parcours et nos compétences, ça m’a permis de rencontrer des nanas au top! Lucile l’ex-animatrice du cowork où j’allais, Marine la pro de la communication et Camille la créative un peu barrée! On forme un quatuor un peu bruyant, mais très productif, avec des idées qui fusent pour l’entraide féminine. C’est très stimulant d’intégrer ce type de projet et j’avoue aussi que je suis reconnaissante qu’on me fasse confiance pour développer ce réseau.

Malgré toutes ces activités , cafés improvisés et autres sessions de brainstorming, je me suis accordé du temps pour moi. Notamment je me suis permis de couper une matinée et d’aller me faire masser pour déconnecter l’espace de quelques heures. J’étais tellement bien après que j’ai décidé de me faire ce petit cadeau de temps en temps c’est d’ailleurs sur mon tableau de motivation dans mon bureau.
J’ai choisi aussi de reprendre une organisation et des règles qui me conviennent. Parce que c’est important de s’écouter et que travailler 7/7 n’est pas productif, c’est plutôt l’inverse qui se passe.
Si on revient quelques semaines en arrière je parlais déjà d’organisation. Suite au tourbillon des dernières semaines j’ai changé toute ma façon d’organiser mon travail. Je veux me laisser du temps pour mes loisirs et des petits breaks sans culpabiliser. Je suis Aurélie sur instagram, une entrepreneuse qui parle d’organisation et de sa vie entrepreneuriale en général. Elle a d’ailleurs écrit un article que je vous recommande vivement sur le burn-out des freelances. Là aussi il est question de tourbillon, celui qui te prend, t’embarque et qui te fait croire que c’est normal de s’imposer un rythme de dingue. Sauf, que non rien ne justifie un rythme inhumain même pas de créer sa boîte. La suivre m’a permis de réaliser que je n’avais plus besoin de travailler sur un format standard. Si je veux me lever à 11h et finir ma journée à minuit, rien ne m’en empêche, mais les habitudes du salariat ont la vie dure.
Parce qu’honnêtement la vie de freelance ce n’est pas prendre cafés avec des clients super cool et boire des cocktails dans des soirées networking. 

Le tourbillon du business

Alors, je peux vous dire que je ne vois pas le temps passer depuis que je bosse pour mon entreprise. 
En même temps, ça semble logique puisque je suis seule à la barre. Mais vraiment, ça s’est accéléré en octobre. 

D’abord, je ne l’aurais jamais cru, mais j’ai eu mes premiers clients après 1 mois de création. 
Je sais que rien n’est gagné, mais si vous saviez comme ça me rend fière, j’en suis même émue.
Déjà fière que les gens comprennent mon univers. Qu’ils voient mes compétences, mon savoir-faire et simplement qu’ils me fassent confiance. En plus, je crois tellement en mon projet et au fait que la personnalisation c’est la clef d’un voyage réussi, que ça m’encourage encore plus.
Je travaille sur des demandes très différentes : un week-end entre amis au Maroc, une expatriation en Espagne pour un couple et une petite semaine à Amsterdam. J’adore cette diversité des profils et des projets et j’aurais peut-être prochaine la chance de travailler sur un voyage au Japon. 

Ensuite, j’ai participé à une émission de radio dédiée aux entrepreneurs. J’ai rencontré l’animateur “vedette” via mon espace de cowork. Tout de suite j’ai compris qu’il savait de quoi il parlait et qu’on allait certainement bosser sur mon entreprise ensemble. On était deux jeunes entrepreneurs a exposé nos problématiques et 4 experts étaient présents pour nous répondre. J’ai adoré les conseils et l’accueil qui m’a été réservé. Nos questions tournent autour de la communication, des réseaux sociaux et je vous le partage, car il peut intéresser d’autres entrepreneurs 🙂 
En parlant du cowork, j’ai décidé d’arrêter d’y aller pour l’instant. Pour des raisons plutôt relationnelles, l’équipe a évolué et je ne m’y retrouve plus tellement. Je repars donc en quête soit d’un espace soit d’un café où je puisse bosser ponctuellement pour changer de mon bureau.

De plus, j’ai aussi participé au Salon des entrepreneurs à Marseille le 22. C’est un gros salon avec des structures d’accompagnement, des conférences et surtout des rencontres. Une première pour moi et je ne savais pas trop à quoi m’attendre, mais je trouve ça toujours intéressant de rencontrer d’autres entrepreneurs. 
Puis à la journée She Means Business le 29, journée qui a fini en soirée networking improvisée. Une soirée vraiment sympa où on a rencontré plein d’entrepreneurs marseillais, dans un lieu hyper chouette, tout dans l’imprévu!

Et enfin, j’ai ouvert cette semaine le blog professionnel d’ESEV, il n’y a qu’un article, mais j’ai envie de partager des choses totalement différentes sur ce blog. Je vais parler de voyages bien sûr, mais aussi de l’envers du décor du tourisme. À mon sens c’est tout aussi important, de voir le produit fini que ce qui se passe pour le créer et comment fonctionne chaque rouage. 

Cet article m'a tant plu

Depuis quelque temps, j’entends parler d’Ennéagramme. Je vous la fais courte, c’est un fait un système qui permet de mieux se connaître et de ce fait connaître aussi les autres. Camille, ma copine la créative/formatrice dont je vous parlais plus haut à justement écrit un article sur le sujet. Je pense qu’il est toujours utile de savoir qui on est et pourquoi on a certaines réactions. Cela permet aussi de savoir quelle posture adoptée face aux autres. Pour ma part, je suis un 6 c’est sûr, le 6 c’est le loyal un peu flippé parfois, mais qui dans certains cas fonce droit dans la peur. Si vous avez envie de me dire quel profil vous êtes et pourquoi ça serait intéressant. Rassurez-vous il n’y a pas de bonnes ou mauvaises réponses, chaque profil a ces forces et faiblesses.

La photo de l'humeur de blogueuse du 15 novembre

Je le dis très souvent, voyager est une chance. Pouvoir s’enrichir des pays qu’on visite, des langues qu’on entend et des gens qu’on rencontre. J’aime beaucoup cette citation parce que je la trouve très vraie et j’avais donc envie de vous la partager.

La musique du moment

Les semaines se suivent et ne se ressemblent pas pour mes inspirations musicales. Je reviens à mes sonorités de cœur, cette musique me motive à 1000% pour bosser!

Est-ce que comme moi, vous êtes dans un tourbillon cet automne ?

3 commentaires

  1. Le tourbillon de la vie, c’est bien trouvé. Tu te donnes les moyens de réussir.
    Événements, cowork, salon, tu n’arrêtes pas et ça paye. Les premiers mois sont en général du marketing et ton travail en amont à porter ses fruits. Tu vas continuer sur ta lancée pas de doute.

  2. Ayant été formatrice dans la vente pendant pluuuuuusieurs années, je peux te dire que c’est important de semer comme tu le fais. Et tu verras qu’un jour tu récolteras de toutes ces semences. La journée où on arrête de semer, on cesse de récolter.

    Quelle bonne idée ma belle que de déposer du “temps pour toi” à l’agenda! On finit vite par s’oublier dans le tourbillon de la vie! Je t’invite à continuer d’inscrire à l’agenda ces moments et de le respecter. Facile de le tasser et de le remplacer par autre chose!!!

    Bisousxxx

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.