Je vais être honnête, les enfants ne sont pas vraiment une de mes passions. J’en ai déjà parlé, je suis ce qu’on appelle une nullipare et je m’en porte très bien. Pourtant je dois avouer que l’arrivée d’un petit bonhomme dans la famille a changé la donne. Être tatie m’a ouvert sur un monde jusqu’alors insoupçonné.

Etre tatie, le début d'une nouvelle histoire

Il y a donc 14 mois, un petit Ulysse est arrivé dans la famille. Une bouille à croquer, des yeux malicieux qui ont fait vriller mon coeur de tatie. Je vous l’ai déjà dit moi, les bébés ce n’est pas mon domaine. Je ne m’extasie pas à chaque bébé que je croise, c’est même plutôt l’inverse, mais bon ça c’était avant. Enfin, ça n’a pas réellement changé parce qu’en réalité je ne m’émerveille que pour un bébé, mon neveu. 
Vous allez me dire que ça n’est pas très objectif, mais je m’en fou moque, ce petit bonhomme est le plus beau que j’ai jamais vu. Pourtant ce bébé n’est pas le premier qui est arrivé dans mon entourage, mais c’est le seul qui m’a touché à ce point. Peut-être parce que c’est le plus proche ou simplement parce que c’est le neveu parfait. Là encore, vous noterez mon objectivité!

Moi qui me moquais des gens qui parlent de bébé H24 ou s’extasient devant leur quotidien, je dois dire que je suis tombée dans ce côté obscur. Je n’ai jamais autant suivi une grossesse que celle de ma belle-sœur et chaque photo que je reçois de mon neveu me file le sourire. L’intérêt que je porte à la poussée de ces dents ou à sa diversification alimentaire m’étonne moi-même. 
Vous l’aurez compris, Ulysse m’a un peu chamboulé, parce que le voir grandir ça reste un peu magique.
Il y a quelques semaines, il faisait ses premiers pas alors que la dernière fois que je l’avais vu il n’y arrivait pas encore. Et puis, voir la relation que l’on tisse avec lui c’est aussi quelque chose de touchant. 

Je ne résiste à l’envie de vous raconter l’anecdote du week-end dernier. Mon mari (son tonton donc) est allé voir sa famille et donc le petit Ulysse. Habituellement, j’accompagne toujours mon mari sauf que moi j’étais chez ma maman, enfin bref là n’est pas la question. Donc exceptionnellement je n’ai pas accompagné mon mari et il m’a raconté que mon neveu d’amour a eu comme un temps d’arrêt en le voyant arriver, comme s’il attendait que quelqu’un d’autre arrive. J’ai trouvé ça tellement mignon qu’on me dise qu’il me cherchait ou du moins qu’il attendait peut-être que j’arrive.
Bon je vous cache pas que je le comprends sa super tatie n’était pas là pour jouer avec lui et le câliner, le pauvre, quelle tristesse. Rassurez-vous son tonton fait aussi bien le job, surtout quand il s’agit de le pousser sur la balançoire pour le faire rire aux éclats. 

Etre tatie ne fait pas de moi une mère

Je n’ai pour autant pas revu ma position sur la maternité. Ce petit bonhomme m’offre déjà la chance d’être tatie et je trouve ça hyper cool. Avant que ma belle-soeur n’accouche, j’avais lu cet article sur les trucs cool qui sont réservés aux taties et tontons. Et je me dis que ça serait vraiment un rôle qui me correspond, TATIE, j’ai hâte de l’entendre m’appeller comme ça. Honnêtement être une super tatie c’est un boulot, je vous assure, je ne ménage pas ma peine. Je me tiens toujours prête à jouer, à faire des chatouilles, à attaquer tonton en courant avec Ulysse dans les bras, lui donner son repas pour que sa maman puisse manger aussi. 
Mais le soir venu, je sais que je n’ai pas à me préoccuper de l’heure de son coucher, ni de la couche à changer ou de la fièvre en pleine nuit. Je n’ai pas à décider de l’éducation à lui donner, de trouver une place en crèche ou de comment l’initier à la propreté. 
Franchement je trouve ça plutôt agréable et confortable de n’être que sa tatie. Je n’ai pas changé d’avis sur le fait qu’avoir un enfant c’est rogné sur sa tranquillité et sur sa propre vie. Et je ne suis pas prête à faire cette concession.

Etre tatie ça m'a appris sur moi

D’abord, ça m’a appris que je savais “m’occuper” d’un enfant, non pas que j’en doutais, mais franchement ce n’était pas gagné. Le prendre dans mes bras quand il n’avait que 5 jours m’a marqué, le voir si paisible endormi sur moi. 
J’ai découvert que cela peut être intéressant d’avoir un petit au milieu de nous. Le voir grandir je trouve ça super, voir qu’il a compris comment nous interpeller même sans parler quand il veut qu’on s’intéresse à lui. Voir qu’il sait utiliser le langage des signes pour se faire comprendre quand il veut encore à manger. 

Et puis, ça m’a appris qu’après la tempête qu’on a traversée, un petit bonheur peut arriver. Bien sûr, il ne remplace pas celui qui est parti, mais il remet de la joie, des rires à des endroits où le froid s’était installé. 
Ce petit bonhomme ne le sait pas encore, mais il a réveillé pleins de belles choses en moi, son petit sourire et sa voix me réchauffe le coeur quand parfois c’est dur.

Pour finir, j’ai appris que ce rôle est peut-être celui qui me conviendra le mieux. Parce que j’ai hâte qu’il soit un peu plus grand pour lui faire faire plein de choses, de la moto, du poney, de la danse (je suis une queen du dancefloor je vous rappelle). Être une tatie, au top accompagnée d’un tonton formidable, ça m’a encore plus rempli d’amour. Parce que je vois aussi mon mari découvrir les joies d’être tonton et ça touche mon petit coeur de guimauve.

J’ai l’air rassurée sur cette photo, vous ne trouvez pas ?!? Il n’avait que quelques jours et on venait juste de faire connaissance. Même si ça fait mielleux, j’étais très émue de rencontrer le petit Ulysse.
Alors, ça n’est plus un secret je suis totalement devenue “gaga” de mon neveu, être tatie m’a complément fait basculer. Mais j’assume je le prends en photo dès qu’il fait quelque chose de marrant, je le filme et je raconte à qui veut l’entendre que mon neveu est formidable! 

Etre tatie m'a changé et aussi permis de mieux me connaître. Et pour vous ça a changé quelque chose ?

22 commentaires

  1. Je ne suis pas encore tatie (mais j’ai très haaate) mais il est certain que l’arrivée d’un enfant chamboule tout, dans la vie de tout le monde. Un apport d’amour sans fin et nous rappelle à l’essentiel de la vie : l’instant présent.

  2. Je suis maman et je suis tatie aussi. Et les deux sont complètement différents. Être tatie c’est découvrir autre chose.
    Les enfants sont des cadeaux qui nous font énormément grandir pour peu qu’on prenne le temps de les regarder vivre et être au monde.
    Merci pour cet article très joli et très émouvant aussi – On ressent beaucoup d’amour.

  3. Pascale

    Comme toi, je ne suis pas Maman (et d’ailleurs je ne le serai jamais). Et comme toi, l’arrivée de l’aîné de mes neveux m’a chamboulée. Malheureusement, la vie fait que je n’ai pas pu tisser des liens aussi forts, entre autre à cause de la distance qui nous sépare. Mais fin août nous avons fêté ses 18 ans. Un anniversaire surprise. Et quand il est venu me dire bonjour, il m’a dit : “mais tu as fait le trajet exprès ?”. Quand je lui ai dit que oui, il est resté sans voix et son regard en a dit tellement plus (en même temps il n’exprime pas beaucoup ses sentiments). Aujourd’hui, je suis fière de lui (quand il a eu son permis de conduire, tous mes collègues de travail étaient au courant). De ses frères aussi, mais lui tient une place particulière dans mon cœur.

    1. Elise

      Comme je te comprends Pascale, moi aussi quand il a fait ces premiers pas j’en ai parlé à mes amies, je montre des vidéos ou photos de lui dès que j’en ai l’occasion.
      Je ne pensais vraiment pas être aussi touchée par l’arrivée de ce petit bouchon!

  4. %Je suis tatie plusieurs fois et j’adore ce rôle. Je suis celle qui montre les photos aux collègues. Un enfant peu nous faire devenir très bête, mais c’est ça qui est magique, cette facilité à nous donner le sourire à n’importe quel moment.

  5. Ton article m’a trop touchée, je suis maman 2x et pas tata, enfin si mais par alliance, ma sœur n’a pas d’enfant, et je crois qu’elle est un peu comme toi haha !! Mais en effet il y a les enfants en général et ceux qui nous touchent vraiment, et ma sœur parle pareil de ses nièces que toi de ton neveu, c’est touchant… Et rageant en même temps car vous avez quand même le bon rôle hein 😋😋

    1. Elise

      Coucou Farah, moi aussi c’est un neveu par alliance mais c’est MON neveu lol je suis tout à fait d’accord certains enfants nous touchent.
      Vraiment je ne pensais pas qu’un si petit bonhomme pouvait autant me toucher, j’apprends pleins de choses sur moi et je trouve ça génial.
      Maintenant je n’attends qu’une chose c’est qu’il m’appelle tatie, là je fondrais totalement!

  6. Hahaha j’adore ! Je suis pas forcément POIR la maternité. Je ne suis pas non plus du genre à m’extasier devant un enfant. Voir pas du tout. Et mon copain est devenu tonton, donc moi meme tata par substitution ! On le garde, on s’en occupe, on le balade, on a assisté à ses premiers pas ! Et j’ai l’impression que cet enfant a un pouvoir apaisant sur nous, qui vivons à 1000 à l’heure à côté, il a ce pouvoir de nous faire oublier pendant quelques heures , même lorsqu’il fait des bêtises ! Bref, il a changé ma vision des bébés ! Mais juste lui évidemment haha :p

    1. Elise

      Noémi, tu résumes totalement mon article je crois qu’on vit notre tatielife de la même façon.
      J’adore les moments que je passe ou que l’on passe avec mon mari et mon neveu et lui aussi s’est vraiment pris au jeu.

  7. J’ai aussi trouvé ton article touchant. Effectivement, il y a des enfants avec lesquels le contact passe tout de suite, tandis que d’autres nous laissent indifférents. Une simple histoire d’atomes crochus entre êtres humains, en somme 🙂

  8. Ma soeur étant plus petite de 6 ans et venant juste d’entamer de longues études de médecine, je ne pense pas connaître ce sentiment de sitôt. Cela dit, je suis une grande soeur totalement fière des prouesses de sa petite soeur, et je reçois déjà des tonnes de frissons lorsqu’elle réalise un pas dans sa vie, je ne doute donc pas une seconde que mon neveu / nièce futur fera partie du centre de mon monde. Je trouve ta façon de décrire ton sentiment d’être tarie très touchante, tu nous fais bien ressentir les choses. Je souhaite être maman plus tard, mais ayant été longtemps animatrice avec des maternelles je comprends parfaitement ta satisfaction à avoir le “beau rôle” et pas toutes les préoccupations de la vie quotidienne. C’est en effet un super avantage, et je ne doute pas une seconde que ce petit bout cherche sa tatie partout lorsqu’elle n’est pas là !

    1. Elise

      Merci Valentine, je voulais qu’on sente tout ce qui se passe entre ce petit bonhomme et moi.
      Parce qu’en effet c’est une belle relation que l’on se crée, il est tellement adorable que je ne peux pas lui résister!
      Je te souhaite d’avoir cette relation quand tu sera tatie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.