Cette humeur de blogueuse tourne autour du lâcher-prise, parce que je vous l’ai dit j’entame depuis quelques mois une nouvelle vie. Bien que l’autodérision soit une de mes qualités, prendre du recul n’en fait pas réellement partie. C’est pour moi un travail de tous les jours concernant mon business et d’ailleurs cette prise de distance me paraît salutaire pour tous les entrepreneurs.

Humeur générale, prendre du recul

Ces dernières semaines, je suis tombée dans certains travers humains bien désagréables. Merci les réseaux sociaux qui parfois te foutent le moral dans les chaussettes. Habituellement, je ne fais pas tellement cas de ce qui se dit ou se passe sur les réseaux sociaux, j’arrive à prendre assez de recul pour me protéger. 
Parce que je ne suis pas du genre à aller aduler la vie d’une star ou d’une fitgirl. Par contre, j’ai la vilaine sensation de découvrir des choses sur mon entourage via les réseaux et ça me fait parfois vriller. 
Se rendre compte que tes amis n’ont pas le temps de te voir (ne le prennent pas, soyons honnêtes), mais qu’à côté ils s’affichent en très bonne compagnie, j’apprécie moyen. J’ai beau avoir plus de 30 ans et prendre du recul ça me connaît, j’ai du mal à gérer la déception amicale. Parce que justement je me protège beaucoup et que mon entourage est soigneusement choisi, une chose sur laquelle clairement je dois travailler. 

Et puis, comme j’aime bien me faire du mal, je vais aussi regarder ce que font mes concurrents sur instagram. Là, encore, si vous avez une recette miracle pour prendre du recul et ne pas être affecté par cela faites-moi signe. Je sais que ce sentiment est totalement humain, que voir quelqu’un qui étale sa vie sur les réseaux n’est pas forcément quelqu’un qui réussit, mais simplement quelqu’un qui se montre. Pourtant, je ne sais pas me raisonner, je peux passer 2h à trouver des gens qui font mieux que moi, alors que finalement je n’en sais absolument rien. 

Une des raisons pour lesquelles je sais que prendre du recul ne peut être que bénéfique, c’est que ça me rend plus productive! Je me suis mise au défi de lâcher prise. De me dire que, ne pas travailler tours les jours comme une acharnée c’est finalement pas un drame. Que me culpabiliser; parce que ma maison n’est pas au carré ou parce que je préfère commander des sushis plutôt que cuisiner; n’est absolument pas utile à ma vie. 
Clairement, remettre les choses en perspective est une habitude qu’il est nécessaire que je prenne et que je mette en application dans mon quotidien. Parce que j’ai tendance à me laisser dépasser par mes propres objectifs parfois (irréalisables) et mon perfectionnisme.

Boulot, saisir toutes les opportunités

Je ne pense pas que j’aurais pu trouver un titre plus bateau que celui-ci. Force est de constater que derrière chaque rencontre ou proposition peut se cacher une belle opportunité. Entreprendre, c’est aussi ça. Prendre le recul et la distance nécessaire pour ne rien attendre de précis des nouvelles activités qu’on me propose, mais savoir être à l’écoute. J’ai compris dès que je me suis lancée dans l’entrepreneuriat que même si mon service est génial et que je suis une des rares professionnelles de ce secteur ça ne suffisait pas. Il faut sortir de chez soi, aller dire aux gens ce qu’on fait et surtout s’intéresser aussi à ce qu’ils ont à dire!

La première action que j’ai faîte c’est de me rendre dans un cowork pour échanger autour de l’entrepreneuriat parce que j’en avais besoin. Et puis, je vous l’ai déjà dit j’ai rencontré des gens bienveillants qui m’ont aidé dans ma création. 

Puis j’ai aussi décidé de prendre contact avec des coachs/entrepreneurs pour voir ce que ça vaut et pour trouver aussi des réponses à mes questions. La réponse que j’ai pour l’instant c’est que se faire conseiller quand on est micro entrepreneur/chômeur c’est un sacré budget, malheureusement pas le mien actuellement! Mais, ça m’a fait prendre conscience que demander de l’aide ce n’est pas si difficile que ça. 
Et grâce à ça, je parle de mon entreprise encore plus facilement et je reconnais les endroits où je dois me former. 

Et enfin, j’ai décidé de participer à des événements dédiés aux entrepreneurs et j’adore ça! Rencontrer des gens avec des projets et des parcours hyper variés me booste et m’enrichit énormément. 
J’ai même en projet collaboratif, de créer un club d’entrepreneuriat féminin, parce qu’on peut toutes s’entraider sur ce sujet! Arrêtons de croire qu’il faut se tirer dans les pattes pour faire du business et exister. 
Cette semaine j’ai d’ailleurs assisté à un atelier #Iamremarkable, animée par Célisiane. Outre le fait qu’elle nous fasse prendre conscience de l’effacement féminin dans l’entrepreneuriat, j’ai aussi pu rencontrer des femmes qui entreprennent et qui ont vécu des situations similaires aux miennes. D’un côté, ça rassure et ça inquiète aussi. Pourquoi quand on est une femme on ne se donne pas le droit de dire haut et fort, qu’on entreprend et qu’on est à notre place dans des hauts postes!

Alors, je vous en parlais plus haut j’ai du mal à prendre du recul et dans le business encore plus!!!
Parce que je vois beaucoup de personnes se lancer sur le même thème que moi, mais sans réellement avoir de connaissances précises sur le voyage. Au risque de passer pour une fille prétentieuse, j’ai un savoir-faire parce que ça fait 10 ans que je suis dans le voyage. Pour moi conseiller des voyageurs c’est pas juste leur faire 3 recherches pour des billets d’avion ou un hôtel. Non, pour moi conseiller ça veut dire donner des informations précises sur la réglementation, la culture du pays et fournir un vrai service sur-mesure. 
Et le pire, c’est quand je vois que certains font la promotion de site sans le dire ouvertement, mais vous me direz c’est monnaie courante sur les réseaux. Je fais l’effort de prendre du recul, honnêtement y a des jours où je n’y arrive pas (comme mercredi soir), je finis par me dire que je ne suis qu’au début et que les gens voient bien la différence de service de toute façon.

La photo de l'humeur de blogueuse

Cette photo est une de mes photos de vacances, ce temple japonais est assez connu. J’ai la chance de pouvoir dire que j’y suis allée en mars cette année. J’ai découvert Fushimi Inari-Taisha, un des moments coup de cœur de ce voyage au Japon. Il était évident que pour mes cartes de visite j’allais prendre mes photos de voyage, mais je n’aurais jamais pensé que cette photo précisément plaise autant. Pourtant quand je montre mes cartes de visite je propose aux gens de choisir celle qui leur plait et c’est 95% du temps celle-là qu’ils choisissent (note à moi-même les stocks sont très bas). Franchement, c’est une grande fierté de voir que mon choix soit autant plébiscité!
PS : si vous avez d’en voir d’autres cliquez ici.

Cet article m'a tant plu

Je suis déjà une adepte des loisirs créatifs, mais encore plus en lisant cet article de Happinessmaker.
Elle liste 4 bonnes raisons de se mettre aux loisirs créatifs et je suis totalement d’accord avec elle, surtout sur la partie antistress. Pour moi, ces moments de création et de réalisation sont de vraies pauses dans mon quotidien. Cela me permet de me vider la tête et me focaliser sur une activité et une seule! 
D’ailleurs, je suis actuellement en pleine réalisation d’un petit hibou brodé pour décorer la chambre de mon neveu.

Je vous partage aussi l’humeur d’automne de Josée, ma blopine québécoise amoureuse des jolis mots et des belles photos. Comme je suis une fan de l’automne son article et surtout son moodboard m’ont particulièrement plu. Et puis si vous le savez pas Josée c’est une blogueuse rayon de soleil!

La musique du moment

Il y a 2 jours, spotify m’a suggéré cette chanson à la fin de ma playlist et j’ai de suite accroché!!!
Bon, Jason Derulo je suis déjà bien fan, ces sonorités sont celles qui me parlent, cette chanson me donne direct le sourire et la motivation. Je l’ai donc intégré à ma playlist journalière pour rester motivée.

Et vous prendre du recul sur les choses de la vie ça vous parle ?

22 commentaires

  1. Bonjour, je me retrouve complètement dans cet article. Ce n’est pas évident de faire la part des choses quand on est entrepreneur. Je le suis depuis 10 ans maintenant avec des changements d’activité mais je me rends compte que cela n’est pas donné à tout le monde de savoir travailler seule. Mais le fait de prendre du recul (comme tu le dis très bien) et de se rattacher à des choses qui nous apaisent est indispensable pour réussir !

    1. Elise

      Hello, je suis ravie (si on peut dire) de voir que ça te parle aussi.
      J’essaye de me recentrer sur ce qui me fait du bien quand je vois que cela ne va pas ou que des choses futiles m’affectent mais clairement j’ai encore du chemin à parcourir.

  2. Je te rassure, tu n’es pas la seule à vivre ça.

    Moi, des amis qui ne prenaient pas le temps de m’inviter en soirée, mais qui savaient me trouver pour leur remonter le moral quand ils étaient déprimés, j’en ai eu plein. On apprend peu à peu à se protéger des personnes néfastes.

    La vie d’entrepreneur est parfois difficile aussi. Le problème d’aujourd’hui, c’est que beaucoup de personnes sont dans le paraître, et aiment s’afficher pour tout et n’importe quoi (« regarde comme je suis une personne géniale ! »). Tout ce que tu vois, c’est ce qu’ils veulent bien te montrer. Parfois, tout ça cache une vie bien pourrie derrière les apparences. Et ceux qui font mieux que soi, il en existe toujours, mais certains ont galéré avant d’en arriver là, et ne le disent pas forcément, pour montrer une image « forte et positive ».

    Après, il ne faut pas se leurrer, certains ont aussi beaucoup de chance, quand toi, tu galères. Mais ça, c’est un autre débat 🙂 Le mieux, c’est encore de ne pas se comparer, et savoir apprécier tout ce que l’on a comme qualités (c’est parfois mieux que ce que l’on pense).

    En tous cas, tu as raison de te rapprocher d’autres entrepreneurs, pour te booster. L’entraide fait toujours du bien au moral. Heureusement, il reste quand même des personnes bienveillantes !

    1. Elise

      Hello Magali,
      Merci de ton commentaire il reprend tellement ce que je ressens. Je suis parfois déçue de me voir si touchée par ce genre “d’affichage” sur les réseaux mais j’appends aussi à accueillir des émotions qui ne sont pas forcément positives et de les comprendre.

      J’ai rencontré vraiment des gens supers depuis que j’entreprends et j’essaye de cultiver cela, parce que c’est vrai qu’être entourée de personne bienveillantes et inspirantes ça motive énormément!!!!

  3. C’est tout un programme! Ça s’apprend. Et c’est ça qui est top.
    J’ai toujours un peu de mal avec le lâcher prise mais quand j’y arrive, c’est super. Je me sens tellement mieux.
    Petit à petit ça touche tous les aspects de la vie.
    Quant au perfectionnisme, je me reconnais bien, j’ai toujours l’impression aussi que les autres font 100 fois mieux que moi. Et puis quand j’écoute ma petite voix à l’intérieur, je sais aussi que ce que je fais j’y mets tout mon cœur, mon savoir faire, mon savoir être – c’est ce qui compte avant tout.

    1. Elise

      Hello Marie,
      En effet je connais cette petite voix elle vient aussi frapper à ma porte de temps en temps 🙁
      C’est vrai que quand j’arrive à prendre du recul et à me raisonner je me sens satisfaite d’y être arrivée et je me sens beaucoup mieux.
      Je pense aussi que je minimise parfois mes qualités et mon savoir-faire, justement l’atelier que j’ai fait cette semaine était sur cette thématique de voir ce que l’on a de remarquable même dans de toutes petites choses!

  4. bonnaud marie françoise

    j’ai lu l’article sur la création de Happinessmaker., c’est très intéressant et m’a ramener plusieurs années en arrière ou je faisais beaucoup du tricot, de la couture et pour finir du boutis, et quand toi tu faisais du point de croix ( mon dieu le nombre de canevas que je t’ai acheté, tu aimais tellement çà, et les livres) et te souviens tu lors de notre séjour à Paris ( il fallait trouver du point de crois absolument pour rentrer).que des bons souvenirs. il faut que je me remette à la couture et au boutis, c’est vrai ça fait beaucoup de bien mentalement.

  5. Bonjour Elise,

    Le lâcher prise est une étape importante dans l’acceptation du monde qui nous entoure et de soi. C’est une belle étape dans laquelle tu te trouves là 🙂
    Pas toujours évidente, car on remet tout en question mais une étape nécessaire pour une vie “plus saine” au niveau du mental.
    On prend chacun(e) le temps qu’il nous faut pour apprendre à lâcher prise en pleine conscience 🙂

    En ce qui concerne le travail, on a toujours tendance à regarder autour pour “se rassurer” ou au contraire ” s’auto flageller”. Le web nous pollue l’esprit en fin de compte il faut apprendre à s’en détacher mais ça va de paire avec le lâcher prise 😉

    J’espère que tu trouveras ce que tu souhaites dans ta traversée 🙂
    Douce journée

    1. Elise

      Hello Angélique,
      La voie vers le lâcher prise n’est pas évidente mais je pense nécessaire.

      Pour ce qui est des réseaux ça nous sert comme cela peut nous desservir aussi quand on se compare, c’est humain et parfois c’est juste pour voir si on est dans le droit chemin mais pas toujours facile à doser.

  6. 😀Hello ! Un beau thème que le lacher prise (j’ai un article en attente sur ce thème également😍). Ce qu’il faut garder à l’esprit c’est qu’une fois que l’on prend du recul et que l’on parvient à lacher prise, cela permet de voir les choses autrement et de découvrir d’infinies possibilités qui n’apparaissaient pas auparavant….Et pour une entrepreneuse par exemple cela permet d’amener plus de créativité, moins de désir de contrôle ou de comparaison, et d’abandonner une image attendue, mais illusoire….en restant juste soi-même…😀

    1. Elise

      Je pense en effet que le lâcher prise est bénéfique dans de nombreuses situations mais je suis du genre à prévoir pas mal pour justement me laisser des moments off pour me laisser guider 🙂
      C’est le travail d’une vie pour arriver à prendre du recul non ?

  7. Un article très inspirant. Bravo pour les remises en question et surtout de toujours aller de l’avant. Concernant les réseaux sociaux et la frustration qui peut l’accompagner je te conseille d’aller lire sur notre magazine Talenty.fr l’article « comment garder une bonne estime de soi en étant caro aux réseaux sociaux » nous donnons plein d’astuce pour prendre du recul 😊
    Je te souhaite le meilleur pour la suite

  8. J’ai l’impression de me lire il y a un an et demi, tout pile, quand j’écrivais comme une acharnée dans mon journal que ma vie perso n’allait pas, encore moins ma vie pro. Et puis coup de grâce, j’ai été lâchement “abandonnée” par ce qui était censé être ma meilleure amie. Je me sépare dans le même temps de mon copain et mon boss essaie de me virer. J’en suis arrivée à me dire que j’étais nulle en tout.
    Et puis, j’ai lu beaucoup. J’ai commencé à relever la tête et prendre du recul sur tous ces choix qui m’ont fait arriver là. Quand une situation se passe mal, je l’analyse. J’analyse toutes les personnes qui m’entourent. Mais depuis ? J’ai “repris” ma vie en main, j’ai effacé les personnes néfastes à ma vie, je pars faire ma vie à Londres, avec mon “nouveau” copain depuis un peu plus d’un an, qui ne sait pas du tout lâcher prise … mais ça m’a fait me rendre compte que j’ai énormément évolué dans ce sens puisque c’est moi qui relativise dans le couple maintenant 😀 – Bref, je suis HEU-REUSE ! Et dieu sait que ça fait du bien.
    En tout cas merci pour ce billet, ça me rappelle le chemin parcouru 🙂
    Noemi

    1. Elise

      Coucou Noémi,
      Ravie que cet article t’ai inspiré et rendue fière de ton parcours. Je crois que finalement mon pire ennemi c’est moi-même parce qu’autour de moi (mon clan vraiment proche) les gens sont attentionnés et ne me mettent pas la pression. Je m’inflige ça toute seule.
      Par contre je suis d’accord les personnes toxiques je les chasse de ma route, j’ai appris qu’il ne faut s’entourer que des gens qui nous tirent vers le haut.

  9. Quel bel article sincère ! Honnêtement, je me souviens les articles d’il y a quelques mois, lorsque tu étais en pleine création, et je trouve que tu as déjà tellement évolué. De plus, se rendre compte qu’on doit prendre du recul, même sans y arriver complètement, c’est déjà un énorme premier pas. Je me reconnais beaucoup dans ta description, et je sais combien il est dur de ne pas se démotiver, mais franchement, pour les gens qui prennent le temps de vraiment se renseigner, il est évident que le service que tu proposes est top, et abordable en plus, bien plus sérieux que nombre de “concurrents”. Tu viens de démarrer, il faut te faire connaître, mais mieux vaut se faire une clientèle fiable sur la durée qu’une clientèle superficielle comme celle de certains concurrents (c’est ce que je me dis pour mon blog, je me dis que ça s’applique dans chaque situation). En tout cas courage, c’est pas facile mais je te soutiens 1000%

    1. Elise

      Hello Valentine,
      Je suis contente de te lire par ici, parce que bon ça n’est pas un secret j’aime beaucoup trop traîner sur ton blog lol
      Et tu as totalement raison mieux vaut perdurer que partir en fumée en quelques mois.
      Merci beaucoup pour ton soutien, on a eu le plaisir d’échanger plus longuement sur insta et c’est toujours un plaisir! Je vois que tu suis mes aventures depuis le début lol c’est vrai j’ai changé même si ça fait peu de temps et je me dis que cette folle aventure dans laquelle je me suis lancée est un apprentissage de plus.
      Merci pour les compliments sur mon service je vais t’embaucher comme commerciale 🙂

  10. Coucou Elise,
    Prendre du recul fait partie de moi. J’ai besoin de ce temps de solitude pour me retrouver avec moi-même, pour me ressourcer afin d’affronter le monde..

    Tu sais, je me baladais un jour sur Instagram et je suis tombée sur cette phrase : “Ne te compare pas à une personne qui est déjà rendu au chapitre 20 de sa vie..” Je pars du principe que nous ne sommes pas fait pareil et que nous n’avons pas traverser les mêmes épreuves. Même si quelques fois, j’aimerais bien faire comme le voisin, j’évite de m’arrêter à ce que je vois, mais essaie de m’intéresser à son histoire. Car c’est la que ce cache LA clé de son succès !

    Prend le temps qu’il te faut, mais ne te laisse pas prendre par les aléas de la vie ! Vas-y à la guerre comme à la guerre. Des déceptions ? Il y en aura toujours … Une vie où tout est beau, tout est rose n’existe pas.

    Bless U – Kennedy

    1. Elise

      Hello Kennedy,
      Tu as totalement raison, se comparer sans savoir où en est la personne en face ne rime à rien, peut-être qu’elle a commencé il y a longtemps peut-être pas et peut-être aussi que comme moi elle a des moments de doute mais qu’elle n’en parle pas. Les réseaux ne sont pas forcément le reflet de la vrai vie on embellit toujours un peu ou ne parle pas des galères.
      Le tout beau tout rose, n’existe pas et il faut composer avec ce que l’on a.

      Merci pour tes mots très simples et très justes à la fois!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.