créer son entreprise définir l'idée

Souvent je lis des témoignages sur des success-stories d’entrepreneurs, petits ou grands.
Leurs récits détaillés, où ils vous parlent de l’état d’esprit ou de la méthode de l’entrepreneur parfait ne ressemblent pas tellement à mon parcours.
Je vous explique comment j’ai appréhendé l’étape la plus importante pour moi : définir son idée.

Je vous ai déjà parlé de mes motivations et de mes peurs, dans cet article. 
Aujourd’hui je vous raconte les débuts de cette création et comment j’ai posé la première pierre de mon projet : l’idée.
Attention je ne délivre aucune recette miracle, sinon j’aurais déjà le parcours d’Elon Musk et son compte en banque.

Je n’ai pas de trame toute faîte à vous proposer, je sais c’est déroutant. Cet article est simplement là pour vous donner des pistes. Vous faire découvrir des documents qui m’ont été utiles et qui m’ont aidé dans cette étape cruciale.

Définir une idée, votre idée

Je ne vous apprends rien tout part de l’idée. La mienne ça fait un moment qu’elle a mûri. Lors de ma précédente période de chômage en 2017 elle était déjà là. Mais je n’étais pas encore prête à sauter le pas, j’ai aussi été mal renseigné. Pensant mon idée impossible à réaliser j’ai laissé tomber. 
Et puis cette idée est revenue, à notre retour du Japon, j’avais l’esprit libre pour vraiment y penser. 
Je veux créer ma propre entreprise dans le voyage, proposer mon expérience et mon savoir-faire à des clients pour qu’ils réalisent les voyages qui leur ressemblent. 

La clef : une idée claire et explicite

Quand on a envie de créer son entreprise, on a tendance à partir dans tous les sens.
Croyez-moi je sais de quoi je parle. Mais avant de vous lancer dans cette aventure, fixer votre idée est primordial.
Plus elle est claire et plus elle vous correspond, plus il sera facile de la développer. 

Une fois que l’idée est fixée, on ne revient pas dessus, sinon c’est que le projet n’est pas clair. Et donc si l’idée n’est pas claire pour vous elle ne le sera jamais pour vos clients.
Développer une idée, c’est faire et défaire en continu. Jusqu’à tomber juste.

Ma belle-sœur appelle ça CREUSER. Je peux vous dire qu’elle a abusé de ce mot dans les débuts de notre collaboration. Finalement elle a bien fait, j’avais tellement envie de faire que j’avais du mal à me poser et à définir mon projet. Elle m’a conseillé d’utiliser le Lean Canva, en gros c’est la planche directrice de votre projet. Le but est de mettre à plat tout ce qui constitue votre idée, d’en aborder tous les aspects. Parce que c’est bien beau d’avoir une idée, mais il faut qu’elle soit réaliste et réalisable.
La CCI propose une thématique sur cet outil, je vous laisse voir comment cela fonctionne. 

Le pitch elevator

Si on le traduit littéralement, ça correspond au discours d’ascenseur. Vous ne voyez pas où je veux en venir ?
Le principe c’est de se faire connaître le temps d’un trajet en ascenseur. Vous rencontrez votre patron, vous avez un temps limité pour lui parler de votre projet. L’objectif est qu’il retienne et adhère à l’idée en un minimum de temps.
Encore une idée de ma belle-sœur vous allez vous dire qu’elle est partout. C’est un peu vrai mais surtout elle veille de loin sur mon beau projet. 

Le pitch c’est l’art de se mettre en valeur, d’avoir une présentation de vous et de votre entreprise claire et efficace dans un temps imparti! 30 secondes à 1 minute 30 environ. Ouf, rien que ça!
En effet ça peut faire peur, mais comme dirait toujours ma belle-sœur  ça permet de creuser l’idée et de la rendre claire et compréhensible par tout le monde. Pour cet exercice elle m’a limité à 30 secondes.
Après plusieurs essais j’ai réussi à créer mon Pitch. Je me suis chronométrée et filmée, le but étant de rester naturel et de ne pas débiter un texte sans vie. Pour finir, j’ai pu tester mon Pitch sans m’y attendre et il a fonctionné sur “l’assemblée” présente. Croyez-moi cette étape est très importante, ça permet aussi de se sentir plus à l’aise avec son idée.

Je vous mets une petite vidéo explicative pour réaliser votre Pitch.

Mission et vision d'entreprise

Pour m’aider dans ma création je me sers du business builder de la CCI , les fiches techniques sont très bien faîtes. Le travail sur la mission et la vision de l’entreprise m’a vraiment aidé à différencier ce que je fais du pourquoi je le fais. 

Je ne sais pas à quelle étape vous en êtes de votre projet, mais je vous conseille cette réflexion.
Pour y voir plus clair et pour définir où vous voulez emmener votre entreprise dans l’avenir.
Que vous vouliez monter un petit commerce local ou une multinationale, il faut avoir une vision d’entreprise.
Même si j’ai toujours rêvé d’être mon propre patron c’est pas toujours évident de dissocier l’émotionnel du rationnel. Surtout quand on parle de monter son propre projet.

mission vs vision d'entreprise (1)
Mission versus vision ce qu'il faut retenir

Définir qui je suis par rapport à mon idée

Non, ce n’est pas le thème du bac philosophie de cette année. 
Cette étape est pour moi aussi importante que l’idée elle-même. C’est l’étape où je me suis posée face à moi-même et mes compétences, pour voir si j’étais capable de réaliser ce projet.
Le but c’est de faire un état des lieux sur tout ce qui motive ce choix d’entreprendre.

Quelques idées de questions à se poser

Quel est mon parcours ?
Pourquoi cette idée d’entreprendre arrive aujourd’hui ?
Mon entourage me soutient-il ?
Que représente ce projet pour moi ?
Quels sont les aspects de ma vie que je ne veux pas changer malgré cette création ?
Quelles sont mes priorités et mes valeurs ?

Est-ce que j’ai besoin d’être accompagnée pour assurer ce projet ?
Faut-il que je me forme ?
Que suis-je prête à sacrifier pour arriver à mon but ?
Où je me vois dans 10 ans ?
Ai-je l’envie de gérer une équipe ?
Dans quel délai je souhaite réussir ?
Est-ce que je veux vivre d’une passion ?

Après ce travail, j’ai fait un petit document de deux pages qui me présente d’une part comme personne et d’autre part comme créatrice d’entreprise. Parce que cette aventure de création n’est pas simplement là pour combler ma vie professionnelle. Pour moi, ce changement s’inscrit aussi dans mes choix de vie personnelle. Ce résumé est aussi là pour me rappeler comment et pourquoi j’entreprends de devenir mon propre patron. 

Définir l'idée de son entreprise pour bien la créer. Je vous explique mon parcours.

Comme je vous l’ai dit au début, je n’ai pas de recette miracle pour créer une entreprise parfaite. 
Et puis on m’a dit récemment que si j’attendais de n’avoir que des certitudes je ne ferais jamais rien.
C’est totalement vrai je ne peux pas être sûre de tout à 100%. Mais mon idée je l’ai travaillé et j’y croit!

Si vous êtes en train de créer quels sont vos astuces ou comment avez-vous défini votre idée ?

5 commentaires

  1. Comment ça il n’y a pas de recettes miracles ? S’il suffisait de se dire, je décide, je me lance et ça marche tour seul. Ça se saurait. Comme pour la tenue d’un blog, tu travailles, tu te donnes la peine de tout faire pour que ça fonctionne. Tu vas y arriver #girlboss

  2. Que de bons conseils dans cet article ! Pour ma part, je trouve que choisir son idée, c’est presque le plus difficile, surtout quand on voudrait développer plusieurs idées à l’avenir. J’ai eu beaucoup de mal à me poser sur une seule idée à la fois et ça m’aura pris un an de réflexion (si ce n’est plus). Aujourd’hui, cela fait à peine quelques mois que je suis fixée et j’ai hâte que l’aventure commence réellement ! 🙂

    1. Elise

      Hello, c’est vrai que choisir l’idée et la fixer est le plus difficile et important selon moi.
      Je comprends la difficulté de se “limiter” à une idée à la fois, moi aussi dans l’euphorie de la création je partirais sur plusieurs choses à la fois. Je me garde quelques idées aussi pour l’avenir et pour développer mon offre.
      Tu vas te lancer ? C’est super chouette tu veux bien me dire dans quel domaine ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.