Chronique : The Greatest Showman

The Greatest Showman, l'histoire de P.T. Barnum et le début des freaks shows.

Pitch

The Greatest Showman célèbre la naissance du show-business et l’émerveillement que l’on éprouve lorsque les rêves deviennent réalité. Inspirée par l’ambition et l’imagination de P.T Barnum, voici l’histoire d’un visionnaire parti de rien qui a créé un spectacle devenu un phénomène planétaire.

Les Pour.
Le casting aussi divers que talentueux; Hugh Jackman, Michelle Williams, Zack Efron, Zendaya pour ne citer qu’eux.
L’esthétique du film, les décors et costumes à couper le souffle, l’univers du cirque tellement bien retranscrit.
La bande-son je n’en ai pas autant apprécié depuis le film Burlesque, l’effet comédie musicale, mais pas trop les parties chantées sont justement dosées et elles amènent de belles interactions entre personnages.
L’histoire de ce fameux P.T. Barnum (Hugh Jackman) qui a réellement existé et qui a fait notablement évoluer l’univers des freaks shows et du cirque aux Etats-Unis.

Les Contre.
La partie chantée qui peut déplaire il y a quand même 11 chansons sur 1h45 de film.
Le triangle amoureux qu’on a vu venir à des kilomètres.

Mon avis.
Je vous conseille ce film si vous aimez être entraîné par la bande-son et que tout l’imaginaire du show et du cirque vous attire. J’attendais ce film et je n’en suis pas déçue.

A voir également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *