Chronique : Love letters to the dead

Résumé : Une simple rédaction demandée par un prof : écrire à un disparu. Laurel a choisi Kurt Cobain, parce que sa grande soeur May l’adorait. Et qu’il est mort jeune, comme May. Si elle ne rend jamais son devoir, très vite, le carnet de Laurel se remplit de lettres à Amy Winehouse, Heath Ledger… A ces confidents inattendus, elle raconte sa première année de lycée, sa famille décomposée, ses nouveaux amis, son premier amour. Mais avant d’écrire à la seule disparue qui lui tient vraiment à coeur, Laurel devra se confronter au secret qui la tourmente, et faire face à ce qui s’est vraiment passé la nuit où May est décédée.
Pages :
Auteur :  Ava Dellaira
Traduction : Philippe Mothe
Edition : Michel Lafon poche

Lire la suite...

Moi, la nullipare!

Couverture du magazine Time août 2013

 

Drôle de mot vous me direz nullipare, je connaissais déjà son contraire multipare mais je m’étais pas penchée sur la question nullipare. Car oui je suis une nullipare.

Définition : adjectif et nom féminin.
Se dit d’une femme qui n’a jamais accouché.

Lire la suite...

Les rondes, les autres et moi

Aujourd’hui je vous parle d’un sujet qui me touche de très près. Oui un vrai sujet de fille, mais un sujet trop rarement abordé, encore un tabou de notre société.
Comme on ne peut plus rien dire dans le monde dans lequel on vit, il faut faire attention à tous les mots qu’on emploie et comment on les emploi.

Lire la suite...