Le monde des vendeuses

Je vous ai dit que j’avais une formation dans la vente bien que se soit très spécialisé je reste une vendeuse. Alors je ne sais pas si c’est une déformation professionnelle mais je suis très « critique » quand je vais dans un commerce; je ne suis pas une emmerdeuse qui cherche la petite bête mais j’observe la technique de vente, l’accueil, l’agencement du magasin et je joue un peu à la cliente mystère. La plupart du temps je ne demande même pas de conseils je prends ce que j’ai besoin et je me sauve (pas en courant mais presque). Mais parfois je passe un peu de temps dans les magasins et là j’ai le temps de voir tout ce qui se passe, parfois je souris parfois j’aurais envie d’hurler mais ça se finit généralement bien.


Je vais vous parler des vendeuses car dans les magasins où je me rends j’ai 9 fois sur 10 affaire à une vendeuse et pas un vendeur, pas de propos sexistes je dis juste qu’il y a plus de vendeuses que de vendeurs.

  • Celle qui joue à l’homme invisible.

On la connait tous cette vendeuse qui croise à peine ton regard et qui part se planquer, si bien que des fois tu te retrouves réellement seule dans le magasin.
Alors je sais pas si elle a peur des gens ça serait dommage vu son métiers mais bon ça peut arriver de se tromper de voie ou peut-être que ce jour là elle a la flemme (comme on l’a tous déjà eu).
Celle-là je la comprends pas trop parce que ton rôle c’est d’accueillir les clients mais si tu n’aimes pas les gens ben faut faire autre chose.

  • Celle qui veut te fourguer tout le magasin.

Il m’arrive parfois de trouver beaucoup (trop) de jolies choses dans le même magasin et là, la vendeuse me repère et elle essaye de remplir mon panier comme si sa vie (son chiffre) en dépendait.
Parfois ça reste raisonnable et je cède (là on tient la bonne vendeuse) mais parfois c’est la catastrophe. Elle veut me faire essayer des vêtements que jamais de ma vie je ne porterai et qui ne me vont absolument pas, je sais pas si elle me voit pas dans le miroir mais moi je me vois très bien (oh mon dieu le cauchemar).
Quand j’essaye de dire gentiment que ça n’est pas mon style en y mettant les formes; et qu’en retour je me prends cette réflexion »sortez de votre zone de confort ça vous changera de porter ça »……euh oui mais non c’est mort, le pantalon « pâtes d’eph » et le crop top c’est juste pas pour moi (je suis petite, ronde et je bosse dans un domaine où on doit avoir une certaine tenue).

  • Celle qui drague ton mec.

Il y a deux sortes de vendeuse-dragueuse; il y a celle qui t’a vu entrer avec ton mec mais partir chacun de son côté et qui va bien s’occuper de lui; et il y a celle qui t’a pas vu et qui y va franco et qui tombe des nues quand elle te voit débarquer.
La première au moins elle est honnête (elle t’a vu mais elle s’en fou) et elle te valorise (si elle drague ton mec c’est que quand-même il est plutôt beau gosse) mais elle garde toujours un œil sur toi par mesures de sécurité, elle lui fait des compliments, lui remet le vêtement en place mais en gardant une distance. Bon je finis toujours par aller roder vers monsieur lui montrer que si elle s’attarde un peu trop la place est déjà prise.
La deuxième elle est plus vicieuse elle croit que monsieur est célibataire et qu’elle peut l’avoir sans trop forcer.
Elle le suit jusqu’à la cabine, lui demande comment ça se passe, si elle peut voir l’essayage, elle donne son avis (on t’a rien demandé mais bon). Moi j’aime bien la laisser un peu faire et me pointer d’un coup pour demander à monsieur si tout va bien et donner mon avis (si possible l’inverse du sien vu qu’il m’écoutera moi et pas elle), c’est souvent là qu’elle se décompose et que bizarrement elle prend ses distances.
Ayant quand-même beaucoup de chances mon monsieur se fou littéralement (il est pas aveugle non plus) des autres filles et elle pourrait lui faire la danse du ventre devant la cabine que ça l’inspirerait pas plus, lui il vient acheter des vêtements et c’est tout.

  • Celle qui n’a aucun tact.

En tant que femme ronde c’est pas toujours évident de faire les magasins, tu sais jamais s’il va y avoir ta taille, si c’est bien coupé. Mais alors le nombre de fois où je me suis fait dévisagé par des vendeuses en entrant dans un magasin et qui ne sont pas venues me dire un mot; alors oui je sais que je ne rentre pas dans un 38 mais quand-même je suis parfois surprises dans certaines enseignes généralistes de trouver des choses qui me vont bien.
Le pire m’est arrivé dans un magasin de « chaîne » c’est qu’une vendeuse m’intercepte dès l’entrée et me dise « non mais on aura rien dans votre taille » j’ai trouvé ça tellement violent que je suis ressortie sans rien dire.
J’ai pourtant de la répartie mais là je me suis pris une claque et croyez-moi je leur fais une sacrée pub parce que je trouve cela tellement irrespectueux, oui je n’aurais peut-être rien trouvé dans ce magasin mais me le dire d’une façon plus polie ne lui aurait pas fait de mal, je suis juste ronde et c’est pas un crime.

  • Celle qui raconte sa vie.

Je crois que là on tient ma préférée, celle qui raconte sa vie à sa collègue et qui se fou totalement de ta présence. Que se soit des problèmes de planning, de congés, de primes ou simplement des commérages, sa conversation a plus d’importance que tout le reste.
Celle-là elle te dit pas bonjour quand tu entres, elle fait même pas attention que tu sors de la cabine, elle ne s’interrompt pas pour t’encaisser (avec un peu de chance elle fait les deux en même temps) et je pense qu’elle se rend même pas compte que tout le monde peut suivre sa complainte.
Une des premières choses qu’on m’a apprise c’est qu’on ne parle jamais de logistique ou problèmes internes devant les clients ça n’est pas professionnel. L’avantage c’est que cette vendeuse là elle est généreuse elle partage sa vie avec toutes les clientes du magasin et pour ma part ça me fait souvent sourire.

 

Je ne dis que ma formation est parfaite ou que je suis la meilleure vendeuse qu’il soit….loin de là moi aussi y a des jours où je suis pas en forme, je suis fatiguée, je me suis disputée avec monsieur la veille et du coup j’ai la tronche en biais. Mais franchement la vente c’est déjà assez dur si en plus on y met pas du notre c’est la fuite des clients, on pourrait croire que vendeuse c’est pas bien compliqué. Croyez-moi supporter des gens toutes la journée qui parfois n’ont aucun respect pour votre travail ça use vraiment. Mais parfois je fais aussi de belles rencontres, des vendeuses agréables qui aiment leurs produits et leur travail et là c’est un vrai plaisir d’échanger avec elles (j’en ai rencontré une dans une bijouterie il y a quelques jours et vraiment elle a été charmante).

 

Je vous dis à la prochaine et Salut!

 

Source photo:
Photo by Heidi Sandstrom. on Unsplash

A voir également

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *